Èbe _ 2018
Èbe _ 2018

Sarah Bronsard est une chorégraphe et artiste multidisciplinaire basée à Montréal : après un parcours en verre soufflé, peinture, arts numériques et électroniques, elle trouve son terrain le plus fertile en flamenco et en danse contemporaine. À travers diverses collaborations, elle habite la tension fertile entre tradition et exploration, embrassant ce qui émerge à la rencontre d’autres artistes et traditions. Dans ses créations, elle cherche l’invisible à voir et ce qui traverse le vivant sous des formes passagères. La danse est le médium qu'elle privilégie pour interpeller ce qu'on laisse voir et ce qui est vu malgré soi, tant pour le spectateur que pour l’interprète.

 

Créations

Ses projets ont été diffusés au Québec et en Europe (France, Pays de Galles, Italie, Pays-Bas) et ont reçu le précieux support du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des Arts et des Lettres du Québec à de nombreuses reprises. Elle a récemment reçu une bourse du Conseil des Arts et des Lettres du Québec pour une résidence au Tokyo Arts and Space (Tokyo, Japon) en 2020, ainsi qu’une bourse de perfectionnement en gigue pour nourrir des projets en développement. 

 

Son travail a été accueilli à Montréal à Tangente (Montréal), au Théâtre Aux Écuries (Montréal), au Studio 303 (Montréal), au Studio Pleamar (Montréal), à l’Abbaye de Royaumont et à Mains d’Oeuvres (France), à Chapter (Cardiff, Pays-de Galles), Theater Aan De Rijn (Arnhem, Pays-Bas), Festival Interplay par Mozaico Danza (Turin, Italie). Sa première production 4kg est présentée en juin 2012 au Studio 303 et au M.A.I. dans le cadre du festival FRINGE, et lui vaut le prix «meilleure création originale» donnée par le Cirque du Soleil. Elle développe la suite de cette pièce à travers le projet Ce qui émerge après (4kg), un solo présenté lors de la tournée internationale Dance Roads en mai 2014, en passant par la France, le Pays-de-Galles, l'Italie et les Pays-bas. En décembre 2015, elle présente En attendant le pick-up, une co-création avec la chorégraphe de gigue contemporaine Nancy Gloutnez, co-diffusée par la BIGICO et Tangente au Monument National. Elle collabore avec Antoine Turmine dans la pièce Ce que savent tes pieds présenté au OFF BIGICO 2017. Elle collabore également avec Émilie Girard Charest à la création de la pièce Le frottement du monde en 2017. Sa plus récente création, la pièce Èbe créée en collaboration avec Patrick Saint-Denis (art audio et robotique) a été diffusée par Tangente au Wilder Espace Danse en février 2018 et à la Société des arts technologiques (2019), dans le cadre du Festival Montréal Nouvelles Musiques organisé par la Société de Musique Contemporaine du QuébecEn octobre 2019, elle participe à l'événement Nous (ne) sommes (pas) tous des gigueurs, co-présenté par Danse Cité et la BIGICO, à l'initiative de Sophie Corriveau et Katya Montaignac, en plus de co-organiser un Match d'improvisation entre Gigue et Flamenco avec Jonathan C. Rousseau présenté au Bain Mathieu. La pièce Èbe est présentée dans sept Maisons de la culture à Montréal en novembre 2019.

 

Formation 

Sarah se passionne pour le flamenco depuis 2003 et suite à l’obtention d’un baccalauréat en nouveaux médias (IMCA, Université Concordia) en 2009, elle se forme en danse contemporaine à Montréal et Paris. Elle participe à l’édition 2010-2011 du cursus Transforme-Se Prolonger à l’Abbaye de Royaumont (France) sous la direction de Myriam Gourfink et Kasper T. Toeplitz, avec le soutien du Conseil des Arts et Lettres du Québec et de la Fondation Royaumont, où elle collabore avec différents chorégraphes et compositeurs d’électroacoustique. Elle participe également à diverses activités de la compagnie de flamenco montréalaise la Otra Orilla dont l’atelier de mentorat Paso a paso en 2011.

 

En parallèle avec ses projets de création elle termine la rédaction d'un mémoire de maîtrise en recherche-création au Département de danse de l’UQAM autour des enjeux de l’intercorporéité entre la danse et la musique, à partir de l'analyse du processus de co-création de la pièce Le frottement du monde, avec la compositrice Émilie Girard-Charest, sous la direction de Nicole Harbonnier et Caroline Raymond. Le dépôt est prévu en décembre 2019.

 

Download
Dossier de presse 2019
SB_dossier de presse_30.05.19.pdf
Adobe Acrobat Document 433.3 KB