4 kg - (2012)

avec:

Sarah Bronsard - chorégraphie et mise en scène

Vergil Sharkya’ - composition électroacoustique

Simon Laroche - robotique

Hedi Graja - chant flamenco

Dominique Soulard - guitare flamenco

Le chant rythmé de la cigale, sa progression souterraine et son émergence en sont les supports poétiques. 4kg est le poids de peaux mortes qu’un humain perd en moyenne chaque année et s’intéresse à l’inévitable temps de maturation de toutes choses. 4kg est une rencontre entre flamenco et danse contemporaine, composition électroacoustique, musiciens de flamenco et robotique.

 

Touchée par la persévérance avec laquelle l’humain doit s’investir pour cheminer vers sa spécificité, je me suis intéressée à l’imaginaire entourant la cigale et ses résonances avec la vie humaine. À l’image de l’insecte qui chemine plusieurs années sous terre avant de muer pour révéler son imago, et ne vivre à l’air libre que quelques jours, l’humain entreprend un parcours unique dont personne ne peut tracer le chemin à l’avance, sans issue garantie. Un travail silencieux, aveugle et solitaire, fait d’essais, d’erreurs, de résistances et de confrontations, mais aussi d’espaces d’abandon, de jeu et de liberté.

 

Créée en 2012, 4kg commence par une collaboration avec la chorégraphe française et danseuse de butoh Béryl Breuil, suivi d’enregistrements sonores dans le sud de la France, d’une résidence à Mains d’Oeuvres (St-Ouen, France) et au Studio 303 (Montréal), pour aboutir à sa forme finale présentée en juin dernier au Studio 303 et au MAI dans le cadre du festival FRINGE. La pièce y reçoit le prix « meilleure création originale - toute catégorie » par le Cirque du Soleil et est en nomination pour le prix « chorégraphe le plus prometteur » par le collectif Bouge d’Ici.

Résidence de création au studio 303 (mai 2012) :